Common Good Summit 2022

JM

Jean-Luc Moudenc

Maire de Toulouse / Président

Toulouse Métropole

Description

En 1987, M. Moudenc entre au Conseil Municipal de la Ville de Toulouse sur la liste de Dominique Baudis alors Maire de Toulouse. Il est chargé des « Relations avec les associations étudiantes ». Il devient, en 1992, le plus jeune conseiller régional de Midi-Pyrénées sur la liste de Marc Censi. Il lance le « Plan Université 2000 » qui permet la reconversion de l’ex-manufacture des tabacs, les Instituts universitaires professionnalisés de l’Université Paul Sabatier, l’extension de l’Institut national des sciences appliquées (INSA) et l’implantation de l’école d’agriculture. Il participe également à l’élaboration du classement du Canal du Midi à l’Unesco4. En 1994, il est élu conseiller général du Canton de Toulouse-9. Il devient le plus jeune conseiller général de Haute-Garonne. En 2001, il est réélu au conseil général avec 57 % des voix et démissionne de son mandat régional. En 1995, il est réélu au Conseil Municipal sur la liste de Dominique Baudis qui lui confie alors la délégation des déplacements urbains. Il deviendra le président de la Semvat, entité qui gère les transports de l’agglomération toulousaine. De 1998 à 2001, il est vice-président du SMTC, le Syndicat mixte des transports en commun qui devient ensuite Tisséo, et impulse l’élaboration du Plan de déplacements urbains qui structure le développement des transports de l’agglomération de 2001 à 2012. Il mènera également le projet de création de Ligne B du métro de Toulouse et lancera les travaux de la Ligne T1 du tramway de Toulouse. En 2001, il devient troisième adjoint chargé des déplacements urbains, de l’urbanisme et supervise plusieurs opérations d’urbanisme comme le Val de Limayrac, les Ponts-Jumeaux, Job, l’avenue de Lombez et impulsera les projets de la Cartoucherie, de Montaudran, de Niel et de Borderouge nord. Maire de Toulouse de 2004 à 2008, à la suite de la démission de Philippe DOUSTE-BLAZY, il devient Député de la Haute-Garonne en 2012. A la tête d’une liste d’Union du Centre, de la Droite et de la Société civile, il est élu Maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole au printemps 2014. Dans la foulée, il est élu Président de l’AMGVF l’Association des Maires de Grandes Villes de France. Dès lors, il démissionne de son mandat de Député afin de se consacrer à ses mandats locaux. En 2015, l’AMGVF (Association des Maires de Grandes Villes de France) fusionne avec l’ACUF (Association des Communautés Urbaines de France) pour donner naissance à France Urbaine. Jean-Luc Moudenc est alors élu président de cette nouvelle association qui représente 96 grandes villes et intercommunalités et 30 millions d’habitants. Depuis 2020 il est 1er vice-président de France Urbaine. Il est réélu Maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole en juin 2020. Distinctions 2007 : Chevalier de la Légion d’Honneur 2005 : Commandeur de l’Ordre du Mérite civil espagnol, distinction qui lui a été conférée par le roi Juan-Carlos 1er d’Espagne
Chargement